Artisanat français

Pelotes de laine

[Partie 1] Coudre éco-responsable : choisir ses matières

Créations textiles

[Partie 1] Coudre éco-responsable : choisir ses matières

L’industrie du textile est un acteur majeur dans la pollution de notre belle planète bleue.  Elle est en haut du podium, tenante de la 2ème place de l’industrie la plus polluante. Plus précisément, elle est la cinquième émettrice de gaz à effet de serre, elle est la seconde industrie occupant le plus de sols et elle est troisième en consommation de matière et d’eau. La pollution de la mode n’est pas que liée à la production en elle-même, elle est aussi liée à notre consommation.

Pourquoi recycler ? Aujourd’hui, nous arrivons au bout du système de consommation effrénée, appelé “fast fashion” ou “mode éphémère”. C’est un véritable cercle vicieux : les marques produisent des textiles de moins bonne qualité, qui s’usent plus vite, contribuant ainsi à consommer plus. Le recyclage des textiles est une des solutions pour stopper ce cercle infernal. En « ré »utilisant de la matière déjà existante – appelé “upcycling” -, on évite toutes les étapes consommatrices de ressources (production, transport), on la rend de nouveau utile et on satisfait de nouvelles personnes avec des créations de qualité, uniques et durables – elles pourront elles-même être réparées et recyclées. Que demander de plus ?

Le choix des matières : recyclées, biologiques

Pour toute création, il faut de la matière. Selon moi, il est nécessaire d’avoir de la matière de qualité. J’ai plaisir à travailler un tissu qui a été choisi avec réflexion et avec du coeur. Pour les créations et travaux de la Bobine d’Emilie, je ne choisis que des tissus issus de recyclage ou de l’agriculture biologique.

Tissus recyclés, c’est quoi exactement ?

Ce sont des tissus de linge de maison ou des vêtements qui sont délaissés, que je trouve dans des magasins de seconde main, recycleries, vide-greniers, auprès d’associations caritatives ou que je récupère auprès de personnes souhaitant s’en débarrasser. 

Se procurer ces tissus demandent une bonne connaissance des matières, car ils ne sont pas vendus avec une étiquette indiquant la composition. C’est aussi un travail de recherche, je passe du temps à chercher tissus et autres matières premières. Il m’arrive souvent d’acheter des pièces un peu abîmées qui ont un joli imprimé, une belle broderie, un tissage ou une texture parfaite pour un projet. Il n’y a pas d’achat sans être sûr que le tissu va être réemployé.

Cela peut être chronophage, mais quelle satisfaction de trouver des pépites qui vont pouvoir être valorisées, révéler leur potentiel, et surtout avoir une nouvelle vie !

Pelote de laine et tricot

Pourquoi choisir du tissu certifié biologique ?

Pour les créations de la Bobine, je privilégie la qualité et aussi le bien-être. Pour les textiles en contact direct avec la peau, je choisis systématiquement du tissu biologique, du coton majoritairement. Le coton est la matière première la plus utilisé dans l’industrie textile. C’est la moitié de la consommation mondiale de fibres textiles. C’est une fibre qui consomme énormément d’eau et de pesticides.

C’est pourquoi je choisis du coton biologique certifié GOTS. Cette certification garantit une production bien moins gourmande en eau, une utilisation d’engrais naturels et un respect des droits humains des travailleurs. Je me fournis auprès de fournisseurs et de fabricants français de tissus biologiques, et je compte bien consolider ces partenariats vertueux.

Le reste des matières ?

Pour ce qui est de la mercerie (fils, boutons pression, cordons, etc.), je choisis d’office – quand cela est possible – du fil à coudre fabriqué à partir de matières recyclées, et des articles fabriqués en France ou Europe et bien sûr, c’est encore mieux quand il y a une certification type Oeko-Tex (cordon). Comme pour le tissu, je privilégie le recyclage à l’achat de matières neuves.

 

Pour conclure, je fais au mieux tant dans le choix des matières que dans le tarif. Je veux que les produits soient accessibles au plus grand nombre sans négliger la qualité. Choisir mes matières est un vrai travail de sourcing, de recherche et de comparaison, qui prend du temps et demande de la patience. C’est avec plaisir et rigueur que je mène à bien cette mission essentielle qui définit l’ADN de la Bobine d’Emilie.

Et vous, avez-vous déjà recyclé ou fait recycler des vêtements ? Pour quel(s) projet(s) ?

Commentaires

  • 29 juillet 2020
    reply

    Nina

    Bonjour Emilie !
    Je trouve ton projet vraiment intéressant et inspirant.
    J’ai deja recyclé un draps en satin de coton rouge cerise pour me faire une robe pour un mariage et je recherche aussi des draps type coton ou lin avec des broderies comme ceux de nos grands meres. Je suis sur qu’on peut faire de tres joli vetement avec ces tissus ou en utilisant simplement les broderies.
    J’ai hate de lire la suite de tes articles 🙂
    Bonne journée !

Laisser un commentaire

Panier